Plus de 800 marques
Retours faciles et gratuits sous 30 jours

Le pédalier comme point de départ d’un vélo parfait

Le pédalier, le boîtier de pédalier vélo ou l'axe central représente une intersection fondamentale dans un vélo. D'autres pièces cruciales telles que les manivelles et le cadre du vélo lui-même y sont intégrées. Le pédalier reçoit la force générée lorsque l’on roule et la distribue par la transmission aux roues. Son choix est important, puisque, selon le modèle, il modifie le service qu'il offre au reste des pièces qui en dépendent. Continuer de lire

Classement par Popularité

Cette section vous explique :

  • ce qu’est un pédalier et son fonctionnement
  • les composants du pédalier
  • le fonctionnement du roulement du pédalier
  • les différents types de pédalier
  • les formats du pédalier

Qu’est un pédalier et comment il fonctionne ?

L'axe central porte bien son nom : il s'agit d'un axe métallique avec deux roulements et certaines pièces qui garantissent une connexion parfaite avec les leviers et les manivelles qui actionnent les pédales. Il transmet la force de pédalage à la chaîne et, de là, à la roue arrière, ce qui permet de démarrer le vélo.

Nous pourrions dire que le pédalier remplit une fonction similaire à celle des autres pièces de la transmission ou même du cadre de bielle, mais sa fonction est plus importante, car il relie également les tubes inférieurs du cadre à la transmission, ce qui rend la structure du vélo plus cohérente.

Cette zone s'appelle le boîtier de pédalier, l'espace dans lequel débouchent le tube de selle et le tube inférieur du cadre. Le boîtier de pédalier lui-même est également de forme tubulaire, bien que légèrement plus court et disposé transversalement par rapport au reste.

Il est très important, car grâce à lui, toute la force que nous exerçons lors du pédalage y circule. Cette pièce supporte de fortes tensions. Par conséquent, il doit être parfaitement conservé et monté.

Composants du pédalier

Le pédalier se compose de trois parties fondamentales, de dimensions assez standards. Bien qu’il varie légèrement d'un fabricant à l'autre, il remplit la même fonction. L'époque des pédaliers compacts avec plusieurs pièces en une est révolue, mais on peut encore les voir sur certains modèles plus anciens ou délibérément vintage.

  • L’axe du pédalier : Le tube de métal qui met tout en musique. Il n'est pas particulièrement long et comprend des cannelures pour fixer les autres pièces qui composent le jeu de pédalier. Ils sont conçus dans diverses formes géométriques, en fonction du modèle et de la marque.
  • Les roulements sont des paliers constitués de deux cylindres concentriques. Ils contiennent également d'une série de boules qui tournent librement en fonction des besoins du moment. Sur le marché, il existe tant de roulement que  de pédaliers.
  • Les cuvettes sont des pièces qui réduisent la friction entre l'axe et les pédales. Elles sont très variées, et présentent des cannelée pour faciliter encastrement entre les pièces.

Comment fonctionne les roulements du pédalier ?

Les roulements sont des paliers mécaniques qui réduisent le frottement entre l'axe du pédalier et les pièces qui y sont fixées. Le chemin de roulement, presque toujours représenté par de petites billes qui circulent librement dans le roulement, agit comme un support pendant le mouvement, évitant ainsi les mouvements brusques qui pourraient entraîner la détérioration ou la rupture d'une pièce.

Les roulements du pédalier ont beaucoup évolué depuis leur conception initiale. Au début, ils étaient compact et comprenaient l’axe du pédalier. Avec le temps, ils sont devenus indépendants, et ont établi une meilleure relation avec les bielles. Cette évolution a été favorable au pédalage, elle en a réduit la rigidité, qui est devenue lus sécurisée. Cette séparation a donné naissance aux axes courts et creux que nous connaissons aujourd'hui, fabriqués à partir de matériaux solides tels que l'acier.

Les différents types de pédalier

Il existe deux groupes principaux de pédaliers : les pédaliers filetés et les pédaliers à montage direct. Les premiers sont ceux qui ont toujours été présents dans la grande majorité des bicyclettes de gamme basse et de moyenne. Les autres sont modernes, conçus pour des pratiques spécifiques et exigeantes, car, avec leurs mécanismes d'assemblage, ils représentent un avant et un après en termes de praticité.


Les pédaliers filetés les plus communs sont « carrés », appelées ainsi en raison de la forme de leurs axes, qui dépassent de chaque côté. Ils sont réputés pour leur robustesse et leur durabilité, notamment parce que les arbres et les roulements forment une seule et même unité. Deux formats existent selon que le fabricant est européen ou japonais.

Les pédaliers filetés avec roulements externes représentent une autre façon de concevoir cette pièce. L'installation est un peu plus complexe, car elle concerne le boîtier de pédalier et la bielle droite. En fonction du fabricant et des dimensions, il est nécessaire de faire attention au filetage, qui s’alterne généralement entre le sens des aiguilles d'une montre et le sens inverse.

Les types de boîtiers de pédalier à montage direct comprennent les systèmes qui fonctionnent sous pression. Ils sont tout aussi sûrs que ceux qui sont filetés et bénéficient d'une légère réduction de poids, ce qui constitue un avantage. L'installation est généralement simple et, bien sûr, très technique, car il ne doit pas y avoir d'impuretés telles que l'eau, la poussière et la boue dans ce nœud.

La tendance actuelle est de faire évoluer la conception du pédalier vers une standardisation qui facilite le remplacement d'un pédalier par un autre. C'est l'objectif des pédaliers à montage direct, qui cherchent toujours à être compatibles avec tous les cadres du marché. Et s'il reste encore du chemin à parcourir pour atteindre cette utopie, la technologie des meilleures marques évolue très rapidement.

Les formats du pédalier

Les principales mesures à prendre en compte sont le diamètre intérieur et la longueur du pédalier. C'est logique, car le boîtier de pédalier doit s'y adapter exactement. Le sens de la torsion est également important, ce qui nous obligera à choisir l'un ou l'autre modèle. Heureusement, il existe sur le marché des standards adoptés par les fabricants qui réduisent la décision à trois groupes principaux de pédaliers, nommés d'après la nationalité qui les a rendus populaires : anglais, français et italien. L’italien est sans doute le moins utilisé aujourd'hui, l'anglais étant le plus populaire parmi les bicyclettes modernes.