Plus de 800 marques
Retours faciles et gratuits
Livraison gratuite à partir de 100 €6

Éclairage de vélo : pour rouler en toute sécurité sur la route

En termes d'accessoires et d'équipements de vélo, l'éclairage de vélo est l'un des thèmes les plus importants. Surtout lorsque vous roulez la nuit, vous avez besoin d'une lumière visible de loin sur votre vélo. L'éclairage de vélo est également là pour vous aider à mieux voir lorsque vous roulez la nuit. Si l'éclairage de votre vélo éclaire bien la route devant vous, vous reconnaîtrez assez tôt les obstacles et pourrez réagir en conséquence. Comme vous le savez, dès que les conditions de luminosité se dégradent, vous serez plus à l'aise et plus en sécurité sur votre vélo avec un bon éclairage. Continuer de lire

Dispositions légales concernant l'éclairage des vélos

Les réglementations relatives à l'éclairage des vélos figurent dans l'article 67 du Code de la route allemand (StVZO). Il y est clairement indiqué qu'un vélo n'est considéré comme sûr au crépuscule, dans la nuit totale ou dans de mauvaises conditions de visibilité que s'il est équipé des feux et des lampes recommandés. Ceci comprend :

  • Feu avant : feu blanc avec réflecteur (seul ou combiné)
  • Feu arrière : feu rouge avec réflecteur (seul ou combiné)
  • Pédales : des catadioptres jaunes, orientés vers l'avant et vers l'arrière
  • Rayons et pneus : bandes réfléchissantes sur les pneus ou au moins deux réflecteurs de rayons par roues avant et arrière

Si vous conduisez sans éclairage ou avec un éclairage insuffisant, vous pouvez être sanctionné d'un avertissement ou d'une amende lors d'un contrôle routier. Il est important de savoir que l'éclairage doit être opérationnel lorsque les conditions de luminosité et de visibilité l'exigent. Ainsi, même si vous utilisez un système de fixation flexible ou un système de montage rapide sans outil, vous devez toujours avoir vos lampes de vélo avec vous afin de pouvoir les utiliser à la tombée de la nuit ou lorsque les conditions météorologiques sont mauvaises.

Quel est le meilleur éclairage pour votre vélo ?

Dans la liste ci-dessus, vous pouvez voir qu'un éclairage de vélo sûr est composé de sources lumineuses dites actives et passives. Les éléments actifs tels que les feux avant et arrière sont alimentés par des piles, des batteries rechargeables ou une dynamo et émettent eux-mêmes de la lumière, tandis que les éléments passifs tels que les catadioptres avant, arrière et de roues ne font que refléter la lumière qu'ils reçoivent (c'est pourquoi ils sont également appelés « réflecteurs »).
De nombreux vélos de ville sont déjà équipés à l'achat des éléments d'éclairage obligatoires afin d'être immédiatement opérationnels dans la circulation. C'est différent s'il s'agit de vélos de course et de VTT. Dans ce cas, vous devez généralement acheter des feux de vélo en plus. D’un côté, cela a l'avantage de vous permettre de choisir les lampes les mieux adaptées à vos habitudes de conduite. Mais d'un autre côté, il peut être difficile de faire le bon choix parmi une offre apparemment infinie. Mais ne vous inquiétez pas, dans les paragraphes suivants, BIKE24 va vous donner un aperçu des critères principaux pour faire votre choix. Le plus important est que les feux soient homologués par le Ministère des transport allemand. Cela peut également être indiqué par un symbole : un « K » avec une vague, qui est situé sur le boîtier de la lampe de vélo.

Alimentation : batterie ou dynamo ?

Pendant longtemps, il n'existait aucune alternative à la dynamo. Malgré les piles et batteries rechargeables modernes, ce mode de production d'électricité pour l'éclairage des vélos offre encore un certain nombre d'avantages :

  • La dynamo (et en règle générale également les lampes qui y sont raccordées) est installée de manière fixe sur le vélo. De cette façon, vous ne craignez pas d'oublier vos feux de vélo à la maison au moment opportun. De plus, vous n'avez pas à retirer les lampes à chaque fois que vous faites de courtes haltes, car elles ne sont pas si faciles à voler.
  • Vous n'avez pas à vous soucier de recharger les lampes de votre vélo, car la dynamo produit de l'électricité à partir de l'énergie générée par le mouvement du vélo. Ainsi, vous pouvez être sûr(e) que votre vélo disposera toujours d’une lumière lorsque vous en aurez besoin.

Remarque : mis à part le principe de base de la production d'électricité, les dynamos de moyeu modernes n'ont plus rien en commun avec les anciennes dynamos à rotor latéral qui étaient fixées sur le côté de la roue avant ou arrière et qui augmentaient considérablement la résistance au pédalage en raison de leur frottement sur le pneu lorsqu'on les utilisait. Aujourd'hui, la dynamo est intégrée dans le moyeu de la roue ce qui diminue la résistance et en même temps la protège de la saleté et de l'humidité. Avec un adaptateur adapté, vous pouvez même utiliser un dynamo de moyeu pour recharger votre smartphone pendant la journée. Ceci est particulièrement utile si vous utilisez un smartphone pour la navigation lors de longs trajets. 
Si vous utilisez votre vélo pour faire du sport et peut-être même en tout-terrain, vous préférez probablement un éclairage de vélo à piles ou à batteries rechargeables. En effet, même une dynamo moderne a un impact sur le poids du vélo, ce qui peut passer inaperçu sur la route, mais qui peut se faire ressentir au niveau de la maniabilité lors de la conduite en tout-terrain. De plus, les lampes à piles et à batteries rechargeables présentent les avantages suivants :

  • La plupart des petites lampes pratiques peuvent être facilement rangées dans un sac lorsqu'elles ne sont pas utilisées afin que vous les ayez toujours sur vous. Le montage et le démontage ne nécessitent généralement aucun outil. Sur certaines variantes, un support de lampe spécial est fixé en permanence au vélo afin que la lampe puisse être branchée et débranchée en un rien de temps.
  • Si vous tenez particulièrement à ce que votre vélo reste intact, vous pouvez utiliser des lampes de vélo qui se fixent au guidon ou à la tige de selle avec des dispositifs de serrage flexibles. Il n'est alors pas nécessaire de fixer un support de façon permanente au vélo.
  • Si vous optez pour un éclairage de vélo avec une connexion USB, vous pouvez facilement le recharger avec une station de charge externe ou le chargeur de votre smartphone lorsque vous êtes en déplacement.
  • Vous n'êtes pas lié à un modèle de lampe particulier, vous pouvez changer de lampe de vélo comme vous le souhaitez. Par exemple, vous pourriez avoir des besoins très différents concernant l'éclairage du vélo à l'avant, selon que vous vous déplacez en ville ou sur des sentiers non éclairés.

Le choix de l'éclairage le plus adapté dépend donc du lieu et de la manière dont vous vous déplacez à vélo. Pour les courtes courses en ville ou pour les trajets quotidiens au travail, une dynamo est un bon choix, tandis que les éclairages à batterie ou à piles offrent une plus grande flexibilité pour le cyclisme sportif.

Quelle puissance pour vos feux de vélo ?

Le deuxième point important lors du choix des feux de vélo est la puissance et le type d'éclairage. La loi recommande une luminosité d'au moins 10 lux. C'est relativement peu et ne vous aide guère à mieux voir ce qui vous entoure, mais vous rend uniquement plus visible pour les autres usagers de la route. Par conséquent, plus vous voyagez souvent sur des chemins mal éclairés, plus l'éclairage de votre vélo doit être puissant. 
Après avoir longtemps utilisé des lampes à incandescence traditionnelles, les feux de vélo à LED se sont maintenant imposés. Un éclairage de vélo à LED n'est pas seulement plus durable, il est également considérablement plus lumineux qu'une ampoule, produit un faisceau lumineux plus large et est même plus compact. De plus, la consommation d'énergie des LED est très faible, ce qui prolonge également considérablement la durée de vie d'un éclairage pour vélo fonctionnant avec une connexion USB ou des piles. 
Indépendamment des valeurs en lux ou en lumens, un réglage correct de votre éclairage vous permet de ne pas éblouir les autres usagers de la route. Les modèles homologués pour la circulation routière sont donc équipés d'un dispositif dit anti-éblouissement qui crée une bordure clair-obscur dans le faisceau de lumière. Dans tous les cas, les lampes dont l'intensité lumineuse est supérieure à 150 lux sont plutôt recommandées pour le tout-terrain. Ils sont d'autant plus utiles qu'ils éclairent parfaitement les terrains accidentés et permettent ainsi au cycliste de détecter suffisamment tôt les obstacles dangereux. 
Le dernier critère est la taille du faisceau lumineux produit par la lampe de vélo. Seule une comparaison des modèles entre eux permet d'y voir plus clair. Un large champ lumineux avec une bordure clair-obscur est conforme à la norme StVZO et donc autorisé pour la circulation urbaine et le cyclisme sur les pistes cyclables.

Trouver l'éclairage de vélo qui vous convient chez BIKE24

Dans la boutique en ligne de BIKE24, vous trouverez une large sélection de lampes de vélo pour chaque application, des lampes individuelles, des projecteurs et des kits contenant à la fois des feux de vélo avant et arrière.