Soldes d'été : Profitez de jusqu'à -50%
Plus de 800 marques
Retours faciles et gratuits sous 30 jours

L'aventure commence : le meilleur équipement pour le bikepacking chez BIKE24

Vous n'avez pas encore de projets pour vos prochaines vacances ? Vous avez envie de laisser le quotidien derrière vous et de partir en voyage à vélo ? Alors le bikepacking est exactement ce qu'il vous faut. Qu'il s'agisse de trois semaines ou d'un week-end prolongé, le bikepacking est toujours une excellente idée ! Nous vous expliquons ce dont vous avez besoin, nous vous aidons à planifier votre voyage avec notre check-list et nous vous présentons les meilleurs produits pour en faire une expérience formidable.

Lire la suite
Classement par Popularité

Le terme "bikepacking" est dérivé du terme anglais "backpacking". Il décrit l'idée de partir en voyage simplement avec ce qui rentre dans un sac à dos. Par analogie, le terme "bikepacking" décrit l'idée de partir en voyage uniquement avec ce qui rentre dans les sacoches fixées au vélo. Nous avons résumé pour vous dans cette rubrique thématique ce qu'est le bikepacking, le type de vélo dont vous avez besoin, les bagages et les vêtements nécessaires, comment se déroulent les nuitées, comment vous pouvez assurer l'alimentation électrique de vos appareils électriques et ce à quoi vous devez encore penser. Envie d'une petite ou d'une grande aventure ? Les points suivants vous permettront de vous lancer sans souci dans l'aventure du bikepacking !

Qu'est-ce que le bikepacking et quel est l'équipement nécessaire ?

Vivre le minimalisme et la liberté, ne faire qu'un avec la nature et son vélo, voilà ce que vous propose le bikepacking. C'est le contraire d'un voyage organisé qui vous catapulte à l'autre bout du monde en avion, et c'est exactement ce qu'il vous faut si votre cœur bat pour le calme, le purisme et l'aventure ou si vous souhaitez tout simplement vous évader du quotidien pendant quelques jours. 

Le bikepacking associe la fascination du voyage à vélo au plaisir de rouler sur un vélo léger et maniable. Sur ce point, il se distingue fondamentalement du voyage à vélo classique : Le bikepacking consiste à renoncer aux porte-bagages et aux sacoches latérales. En effet, ceux-ci permettent certes d'emporter de nombreux bagages, mais la charge élevée et le poids supplémentaire important rendent le vélo lourd, instable et la résistance au vent augmente énormément. Sur les routes en mauvais état ou surtout en tout-terrain, tant l'équipement que le cycliste atteignent rapidement leurs limites. Avec le bikepacking, les bagages sont réduits au minimum et rangés dans un système de sacoches spéciales qui se fixent directement au vélo. Le grand avantage : le vélo reste léger, maniable, adapté au terrain et donc rapide. Les origines du bikepacking remontent à ce que l'on appelle les "courses en autosuffisance". Lors de ces courses d'ultra-distance, les participants effectuent plusieurs étapes d'une journée et doivent transporter eux-mêmes les bagages nécessaires, sans pour autant perdre leur aptitude au tout-terrain ou leur vitesse.

Minimalisme & liberté – ne faire qu’un avec son vélo et la nature

Vélo de route, vélo Gravel, VTT : quel type de vélo est adapté au bikepacking ?

En principe, tout vélo avec un cadre en diamant (vélos pour hommes) ou un cadre trapézoïdal (vélos pour femmes) convient pour le bikepacking. Il y a de fortes chances que vous possédiez déjà un tel type de vélo. Comme le bikepacking vise une progression sportive et rapide ainsi qu'une maniabilité inchangée par rapport à un vélo non chargé, les bagages sont fixés directement sur le vélo, essentiellement sans porte-bagages. Le vélo ne nécessite donc que peu d'éléments pour se prêter au bikepacking : un cadre, une selle, une tige de selle et un guidon. Des possibilités de fixation pour un porte-bagages ne sont pas nécessaires.

Comme la sportivité et la maniabilité sont au premier plan, ce sont surtout les vélos de route, les vélos Gravel et Allroad, les vélos cyclo-cross, les VTT et les Fatbikes qui se sont imposés comme des vélos adaptés au bikepacking. Les sacoches de bikepacking peuvent également être fixées sans problème sur des vélos de course haute performance. Toutefois, ceux qui ne veulent pas se limiter aux routes asphaltées choisiront plutôt un vélo de course Allroad ou un vélo Gravel.

Des pneus plus larges et adaptés au terrain assurent à ces vélos un confort et un plaisir de conduite accrus, même sur les routes de gravier. Tous les VTT modernes sont idéaux pour le bikepacking, car ils sont légers, confortables et conçus pour rouler sur n'importe quel terrain, ce qui vous permet d'exploiter toutes les possibilités. Le seul aspect à prendre en compte pour les tiges de selle télescopiques ou les modèles tout-suspendus est que les sacoches ne doivent pas gêner les parties télescopiques ou toucher les pneus lors de la compression. Les pneus surdimensionnés d'un fat bike ouvrent de toutes nouvelles possibilités, puisqu'ils vous permettent de rouler sur des passages caillouteux ou sablonneux en bord de mer, sur la plage ou au bord d'une rivière, ou même dans la neige - autrement dit, d'accéder à des endroits que vous ne pourriez pas découvrir avec un autre type de vélo.

Sacoches de cadre, sacoches de selle, sacoches de guidon : c'est incroyable tout ce qu'on peut y mettre !

Aujourd'hui, il existe de nombreux systèmes de sacoches différents et spécifiques pour le bikepacking, qui permettent de ranger l'équipement. La sacoche de selle d'un volume pouvant atteindre 20 litres, que les bikepackers appellent aussi en plaisantant "suppositoire", est certainement l'un des accessoires les plus caractéristiques et les plus visibles sur un vélo de bikepacking. Des sangles de compression et un matériau solide garantissent que tout reste en place, même en cas de fortes secousses.

Honnêtement, personne n'a encore eu besoin de la place dans le triangle du cadre, à l'exception de la bouteille d'eau. Celui-ci offre beaucoup de place pour les grandes sacoches de cadre, qui sont idéales pour ranger des objets lourds. Le centre de gravité reste ainsi bas et le vélo est facile à conduire.

Les sacoches de selle et de cadre peuvent être complétées par des sacoches de guidon compactes. Celles-ci permettent de ranger des bagages importants tels que des documents, des smartphones ou des barres énergétiques, qui sont ainsi toujours à portée de ma

Bagages pour vélo de bikepacking – sacoches de cadre, sacoches de selle, sacoches de guidon

Maillots, pantalons, vêtements de pluie : ai-je besoin de vêtement spéciaux pour le bikepacking ?

Pour le bikepacking, vous n'avez besoin que de vos vêtements vélos habituels, dans lesquels vous vous sentez à l'aise.

Les vêtements fonctionnels offrent les avantages d'une régulation optimale du climat corporel, de l'absorption de la transpiration et de la respirabilité. De plus, ils sèchent extrêmement rapidement. Lors de longues randonnées à vélo et de journées entières sur la selle, vous allez inévitablement transpirer. La possibilité de laver vos vêtements vélo est soit très limitée, soit inexistante. Si vous souhaitez éviter que vos vêtements ne prennent rapidement une odeur désagréable, il est recommandé de porter des sous-vêtements et des maillots en laine mérinos. Cette laine particulièrement fine provenant de moutons mérinos est actuellement produite principalement en Australie. Les vêtements en laine mérinos sont parfaitement adaptés pour être portés plusieurs jours d'affilée lors de longues randonnées à vélo, car ils sont antibactériens et donc inodores. Elle n'a donc pas besoin d'être lavée aussi souvent que d'autres matières et se porte en outre merveilleusement bien sur la peau.

Tout le monde veut partir quand il fait beau. Mais la nature est imprévisible, ce qui la rend en même temps si fascinante. Il est inévitable de se retrouver parfois sous la pluie lors d'une randonnée à vélo et pour être paré à toutes les intempéries, il faut toujours emporter des vêtements imperméables, comme une veste de pluie et un pantalon de pluie qui protège de l'humidité et du rhume.

Pour les soirées douillettes devant la tente, il vaut toujours la peine d'emporter des vêtements agréablement chauds comme une veste polaire ou une doudoune. Le duvet, en particulier, offre une chaleur bienfaisante et se comprime relativement bien. Les sous-vêtements fonctionnels assurent le bien-être pendant les nuits froides dans le sac de couchage. Ils existent également en laine mérinos douce et anti-odeurs.

 

Tentes, sacs de couchage, nattes isolantes, équipement de camping : comment organiser ses nuitées avec son bikepacking ?

Conformément aux origines remontant aux courses en VTT de plusieurs jours, les nuitées du bikepacking se passent en plein air, sous la tente. Fidèlement au mot d’ordre « tout est permis, rien n’est obligatoire », vous êtes naturellement libre de déterminer pour vous-même si vous trouvez plaisir à dormir en pleine nature ou préférez un bon hébergement. Comme il faut également prendre compte du fait qu’il faut transporter l’équipement avec ses propres forces.

Une tente ou un tarp, plus léger, un sac de couchage, un réchaud de camping, des cartouches de gaz et de la vaisselle de camping prennent une place considérable dans les sacoches tout en augmentant évidemment le poids à déplacer. Mais cela en vaut la peine. Vous pouvez ainsi bénéficier d’une pleine liberté. Restez tout simplement là où vous en avez envie, cherchez un camping – vous ne le tenez bien sûr pas de nous – choisissez simplement un emplacement en pleine nature – vous n’avez jamais été aussi proche de la nature.

Des tentes, sacs de couchage, matelas camping ainsi que des réchauds sont maintenant également disponibles en modèles aptes au bikepacking. Depuis les légères jusqu'aux ultra-légères, en dimensions de bagages réduites, les tentes modernes ont perdu du poids et s’emportent même sans trop prendre de place. Si vous voulez voyager encore plus léger et rapidement et êtes prêt·e à renoncer au confort d’une tente fermée, allez aussi voir du côté des tarps ou des sacs de bivouac. 
Si vous utilisez un tarp, vous pouvez simplement convertir votre vélo en support en le retournant.

Dans le domaine des réchauds de camping, on trouve des réchauds multicombustible, qui vous donnent de la flexibilité dans le choix de vos combustibles, si vous préférez en racheter en chemin plutôt que d’avoir à transporter la réserve nécessaire pendant tout le voyage.

Veuillez respecter la nature, ne laissez pas d’ordures après votre nuitée et informez-vous des dispositions régionales concernant la protection de la nature !

La liberté à l'état pur – dormir à la belle étoile lors du Bikepacking Tour

Électronique et alimentation électrique pour les téléphones portables, smartphones et compteurs vélo GPS

À chacun, bien sûr, de parcourir les routes de façon traditionnelle en suivant une carte ou de faire appel à de petits auxiliaires électroniques comme un GPS pour vélo ou une application de navigation sur votre smartphone. Les avantages de ces derniers sont évidents : il n’est pas nécessaire de constamment consulter la carte, comme la navigation indique où aller. La probabilité de se perdre est nettement réduite. Et vous pouvez a posteriori évaluer votre randonnée.

Évidemment, il faut s’occuper de l’alimentation électrique lors de l’utilisation d’ordinateurs de vélo ou de smartphones. C’est au plus tard quand vous passerez la nuit complètement à l’extérieur, sans prises électriques dans les environs que la question se posera de comment recharger les piles d’appareils électroniques. Les stations de charge stockent suffisamment de capacité pour recharger votre smartphone et/ou GPS plusieurs fois. Une fois ces sources d’énergie épuisées, on peut recourir à des modules solaires pliants. L’énergie solaire insufflera une nouvelle vie à votre équipement technique.

Si vous vous faites guider par votre smartphone, vous n’irez pas loin sans alimentation électrique continue supplémentaire, comme même les piles modernes de portables dégringolent rapidement à bas niveau lors d’utilisations prolongées du récepteur GPS. Il existe des stations de charge spéciales à fixer sur le guidon qui chargent votre smartphone pendant la conduite, ce qui vous évitera de vous retrouver brusquement sans orientation en pleine forêt.

Si vous planifiez des randonnées prolongées ou partez à des saisons auxquelles la lumière solaire est insuffisante pour des panneaux solaires, vous éclairerez la nuit avec une dynamo de moyeu à tout moment et tant que vous en aurez besoin. De plus, vous pouvez, en combinaison avec un chargeur USB alimenté par dynamo de moyeu, générer vous-même l’électricité pour alimenter votre équipement électronique à chaque mètre que vous pédalerez.

Votre randonnée bikepacking : qu’est-ce qui ne doit absolument pas manquer ?

Un équipement complet pour le bikepacking – Philipp Markgraf de pedalskillcancer.com montre ce qui est important !

Vous vouliez de nouveau faire vite : les valises et les sacs sont jetés dans le coffre de la voiture et en avant vers le domicile des vacances ou l’aéroport. Et on ne désenchante pas pour le moindre sur place quand il manque quelque chose. Mais ce n’est cependant pas un problème, comme tout est procurable.

Pour une aventure de bikepacking, des vacances à vélo ou un voyage en autosuffisance, il est toutefois recommandé de se préparer au mieux. Il y a des choses qui, en cas d'urgence, peuvent déterminer si l'on peut continuer la randonnée malgré une petite panne ou une petite mésaventure, ou si l'on doit faire une pause, voire abandonner.

Vous trouverez tous ce que vous ne devriez en aucun cas laisser à la maison dans notre ...

Check-list pour le bikepacking

Équipement de base

  • Bouteille d'eau / bidon
  • Gobelet
  • Multi-outils
  • Kit de réparation pour chambre à air ou tubeless / chambre à air supplémentaire / démonte-pneu
  • Couteau de poche
  • Éclairage vélo
  • Gels ou barres énergétiques
  • Colliers de serrage nylon ou sangles
  • Cartes géographiques, compteur vélo GPS ou smartphone avec application de navigation
  • Trousse de premiers secours
  • Antivol léger
  • Lunettes de soleil / de sport

Équipement et matériel camping

  • Matelas de camping
  • Sac de couchage
  • Sac de bivouac / tarp ou tente
  • Réchaud de camping avec allume-feu
  • Casserole
  • Couverts
  • Sac poubelle
  • Filtre à eau

Vêtements

  • Veste de pluie
  • Manchettes et jambières
  • Couvre-chaussures ou guêtres
  • Baselayer / sous-vêtements chauds / chaussettes
  • Longsleeve / veste polaire
  • Pantalon vélo / cuissard
  • Maillot et maillot de rechange
  • Casquette ou bonnet de cyclisme
  • Pantalon pour le camping
  • Chaussures pour le camping

Outils et pièces détachées

  • Dérive-chaîne
  • Clé à rayons
  • Outil Cassette / Center Lock
  • Clés à fourche taille 8,10 & 15
  • Attache rapide pour chaîne de vélo
  • Plaquettes de frein
  • Rayons de rechange
  • Câble de dérailleur et de frein
  • Vis de rechange (plateau/M4/M5/M6)

Pharmacie, produits d'hygiène et soins pour le corps

  • Comprimés contre la douleur
  • Crème solaire
  • Crème de cuissard vélo et gel antalgique
  • Papier toilette
  • Répulsif anti-moustiques
  • Shampoing
  • Serviette de bain
  • Produits d'hygiène dentaire
  • Objets individuels (p. ex. lentilles de contact ou médicaments)

Électronique

  • Lampe frontale
  • Banque de puissance
  • Panneau solaire (pour les longues distances)
  • Téléphone portable/Smartphone

Alimentation

  • Réserve de gels ou barres énergétiques
  • Plats cuisinés
  • Boissons électrolytes
  • Café / thé

Objets personnels

  • Housse de protection / étui / porte-monnaie
  • Carte d'identité / passeport
  • Argent en espèces
  • Carte EC
  • Documents

Remarque : Cette liste de matériel pour le bikepacking est basée sur notre propre expérience et doit bien sûr être complétée à volonté ! Ajoutez à cette liste d'autres choses dont vous aurez besoin pour votre prochaine aventure, afin de ne rien oublier. Bon voyage !

Le vélo de bikepacking entièrement chargé – Les sacoches de bikepacking permettent de tout ranger !

L'alternative : VTC avec des sacoches à bagages

Malgré une planification optimale et le meilleur équipement, les ensembles de bikepacking peuvent parfois toucher à leurs limites pour les voyages à vélo de plusieurs jours ou s’avérer peu pratiques au quotidien. Il faut aussi faire des compromis concernant le volume à transporter, par ex. les vêtements de rechange.  
Si les ambitions sportives ou l’agilité sur le tout-terrain sont moins prioritaires pour vous, les VTC musculaires et électriques équipés de porte-bagages et de sacoches de vélo adaptés offrent une alternative agréable.